Imprimer

Vous êtes ici

Recyclage

20 000 tonnes / an de produits plastiques sont régénérées par le Groupe Barbier et directement réintégrées dans sa production. Le recyclage puis l’utilisation de matières recyclées dans la fabrication des produits font partie de l’expertise reconnue et ancienne du groupe Barbier et attestent de son implication dans l’objectif de réduction de l’impact carbone.

Les investissements financiers et humains du Groupe Barbier lui ont permis de devenir un acteur majeur.

Le recyclage dans le Groupe Barbier en chiffres

20 000T régénérées par an

Régénérés couleurs, régénérés transparents, régénérés spécifiques, régénérés PEHD flacons…

2 usines spécialisées pour 6 flux de déchets distincts

Déchets de production, déchets industriels post utilisation, films issus de la grande distribution et bouteille/flacons PEHD issus de la collecte sélective, déchets agricole (serre, ensilage, enrubannage…) et films ménagers issus de la collecte.

7 lignes de régénération …

2 stations de lavage…

disposants d’un circuit d’eau fermé et de leurs propres stations de traitement des eaux

1 station de tri optique + Tri balistique + Tri densitométrique + Tri infrarouge,

pour produire des régénérés de meilleure qualité et permettre de recycler toujours plus de matières dans les productions.

RECYPLAST: Vos déchets feront les produits de demain !

Produire du film et de la gaine à usage industriel avec de la matière recyclée post utilisation, c’est maintenant possible grâce à l’action conjointe du Groupe BARBIER et de la mise en place des différentes filières.

Cela passe forcément par une intégration complète et modélisée : de la collecte du déchet jusqu'à sa transformation en nouveau produit.

Mais pourquoi s’intégrer ? Pour avoir la maitrise et le contrôle des déchets et ainsi apporter une garantie à nos clients dans la pérennité des flux d’approvisionnement et dans la fiabilité et la traçabilité des lots.

 

L’AMONT

L’origine de la matière à recycler peut être diverse :

  • déchets ménagers grâce à l’extension des consignes de tri (filière éco-emballage/valorplast),
  • déchets agricoles grâce à la collecte organisée par l’APE (Agriculture, Plastique et Environnement),
  • déchets industriels grâce à notre propre collecte auprès de nos clients et de la filière Recyfilm.

 

Les sources d’approvisionnement du Groupe Barbier en matière  recyclée sont multiples :

  • les centres de Tri pour la filière ménagère,
  • les récupérateurs français pour la filière industrie et les entrepôts logistiques,
  • les récupérateurs français pour l’agricole avec l’APE.

 

Comment garantir, sécuriser et optimiser la source de nos approvisionnements en matière recyclée ?

  • par des cahiers des charges strictes et des spécifications standards qui seront déterminées par Eco-Emballage
  • par le choix de partenaires en fonction des différents secteurs pour en extraire le meilleur en qualité.

 

Nous recevons ces déchets triés sous forme de balle ou sur palette cerclée, principalement triée de la manière suivante pour Barbier :

  • par nature : Polyéthylène (PE) seulement avec une marge d’erreur d’environ 2 ou 3%.
  • par couleur : transparent ou coloré

 

LE GROUPE BARBIER

Le Groupe Barbier a longtemps travaillé à l’élaboration de plusieurs formulations suivant un panel important d’échantillons de matière recyclée de différentes provenances. Suivant un protocole très précis, un mélange très élaboré et un savoir-faire acquis de longue date, nous avons pu établir des formulations les plus stables possibles pour obtenir un produit très homogène.

Notre obsession à garantir la qualité et la régularité de nos produits dans le temps fait que nous visons comme sur le reste de nos productions l’excellence en gage de sécurité pour nos clients.

À réception des déchets nous procédons à un :

  • tri optique,
  • tri balistique,
  • tri densitométrique,
  • tri infrarouge,

 

Plus le tri est affiné, plus la matière sera dite propre (exempte de toutes substances perturbatrices : PSE, PP, PVC, Papier, etc.) et donc de bonne qualité.

En fonction de la qualité que nous obtiendrons, nous déciderons de faire des tris supplémentaires afin de purifier le mélange final.

Le nombre de tris, gage de qualité sur le produit final, est aussi pour nous la possibilité d’offrir différents niveaux de qualité et une optimisation des propriétés mécaniques du produit.

Ensuite ces déchets dits « propres » seront broyés, lavés et ensuite transformés en granules.

À l’issue de ces opérations, nous ferons un prélèvement de la matière obtenue pour :

  • un contrôle visuel,
  • une analyse complète (physicochimique).

 

Suivant les produits, les applications et les exigences clients nous avons élaborée plusieurs recettes dans lesquelles nous mixons :

  • des matières issues du ménager, de l’agricole, de l’industrie
  • des matières transparentes ou colorés
  • des matières de nature PEHD, PEBD ou Linéaire.

 

Pour chacun des produits de la gamme BARBIER, nous avons fait une sélection de différents mixages qui selon les applications et les exigences client apporteront une réponse :

  • qualité 1 = bas de gamme,
  • qualité 2 = moyen de gamme,
  • qualité 3 = haut de gamme.

 

Ensuite, en découlera la quantité de cette matière que nous allons pouvoir intégrer dans le produit final. Pour démarrer nous nous sommes limités à 15% pour chacun des produits. C’est un minimum, c’est un point de départ que nous pourrons faire évoluer en fonction des différents retours d’expériences que nous aurons.

 

L’AVAL

Trouver les bons partenaires qui voient dans ce nouveau concept une réelle différenciation !

Nos arguments :

  • nous rentrons dans l'ère de l'économie circulaire.
  • communication positive,
  • politique environnementale,
  • peut être économique si bien maitrisée.
  • Innovations

    Qui mieux qu’un recycleur pour vous parler de recyclé ! Le groupe Barbier est avant tout un transformateur de polyéthylène. Mais cela fait aussi maintenant plus de 35 ans qu’il transforme et revalorise les déchets plastiques pour les utiliser dans sa production de sacs poubelle ou de films agricoles et, plus récemment, dans les films industriels.

    Nos innovations
Retour
haut de page